Le Relecq-Kerhuon Incendie de TechNature, près de Brest : après le drame, l'élan de solidarité

Le site du Relecq-Kerhuon de TechNature a brûlé dimanche 5 février 2017, vers 10h. L'activité est transférée dans le second lieu de production, à Dirinon. La solidarité s'organise.

07/02/2017 à 14:43 par yannguenegou

Les sapeurs-pompiers ont maîtrisé l'incendie en début d'après-midi, dimanche 5 février 2017 (© Charlotte Heymelot - Ouest-France Brest).
Les sapeurs-pompiers ont maîtrisé l'incendie en début d'après-midi, dimanche 5 février 2017 (© Charlotte Heymelot - Ouest-France Brest).

Pierre Morvan est formel : « La priorité, c’était de pouvoir redémarrer pour honorer les commandes ». Et le dirigeant de l’entreprise de cosmétique TechNature d’expliquer que la quarantaine de personnes qui travaillent d’ordinaire sur le site incendié dimanche 5 février 2017 vers 10h au Relecq-Kerhuon (anciennement Science et mer, racheté en octobre 2016) ont été transférés dans le deuxième site, à Dirinon (où œuvrent déjà 70 salariés) dès lundi matin.

Pierre Morvan, le dirigeant de TechNature.
Pierre Morvan, le dirigeant de TechNature. (Photo : © Côté Brest)

Des stocks externalisés

L’activité et les machines sont sensiblement les mêmes entre les deux lieux. Les production, administration et services commerciaux du Relecq sont à pied d’œuvre à Dirinon. À 14h ce jour, tous les systèmes informatiques étaient opérationnels.

Pierre Morvan précise que, si la production peut reprendre, c’est aussi parce qu’ils ont des stocks de matières premières à Dirinon et d’autres externalisés chez un partenaire local.

Soutiens et élan de solidarité

Le chef d’entreprise souligne que depuis lundi, « les possibilités de relancer l’activité très vite » ont été étudiées.

Toutes les équipes sont sur le pont à Dirinon. Dans une ambiance dynamisante. Je tiens à dire un grand merci aux salariés de l’entreprise. Et quand je vois les soutiens et l’élan de solidarité autour de nous depuis hier, de la part de la Ville du Relecq-Kerhuon qui nous met à disposition un entrepôt, de Brest métropole, des services de l’État, de nos confrères, de nos clients, je suis plutôt optimiste pour l’avenir, malgré ce drame.
Spectacle de désolation sur le site du Relecq-Kerhuon (© Charlotte Heymelot - Ouest-France Brest).
Spectacle de désolation sur le site du Relecq-Kerhuon (© Charlotte Heymelot - Ouest-France Brest).

Enquête en cours

L’avenir justement ? Pierre Morvan se veut rassurant :

Le bâtiment administratif (500 m2) a été très peu touché par l’incendie. Les personnels pourront le réintégrer dès vendredi voire lundi.
Pour le reste (les 3000 m2 ravagés par l’incendie), l’architecte est déjà au travail. L’objectif est que nous puissions faire repartir la production au Relecq-Kerhuon avant la fin de l’année.

L’enquête, pour déterminer les causes de l’incendie, est en cours.

Venelle du Carros, 29480 Le Relecq-Kerhuon, France

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image
Présidentielles 2017

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter

Votre journal cette semaine