Cet hiver, perfectionnez-vous en jardinage écolo

Paillage, compostage, produits naturels et biologiques... Vous souhaitez vous initier aux techniques respectueuses de l'environnement ? Commencez dès cet hiver.

30/12/2016 à 10:44 par sylviebechet

jardin.jpg

Le jardin bio, c’est d’abord une philosophie… L’envie de conserver la nature du sol, de préserver la faune et la flore, de réapprendre des méthodes écologiques à la fois ancestrales et innovantes. Vous êtes tenté ?

Évidemment, commencez par emmener à la déchetterie tous les produits chimiques de synthèse !

Puis étudiez la topographie et les conditions de votre jardin, envisagez l’économie de l’eau, équipez-vous de l’outillage adéquat, faites de votre mieux pour valoriser la terre, réalisez des engrais naturels (orties, algues, consoude, plantain, moutarde ou fougère)

Vous pouvez commencer par faire votre compost, pailler vos sols et travailler la terre à la main. Trois idées simples à mettre en œuvre.

Compost : l’or noir

Le compost est une des premières actions que vous pouvez mettre en place pour votre jardin écolo. Surtout si vous consommez des végétaux biologiques. Ne jetez pas les épluchures aux ordures ordinaires mais regroupez-les dans un composteur pour leur permettre de se transformer en humus.

Ce dernier permettra « d’améliorer la structure du sol en évitant qu’il s’appauvrisse car l’humus contient un large éventail de nutriments, sels minéraux et oligo-éléments indispensables aux plantes » conseille Fiona Hopes. Et les déchets restent à l’intérieur du jardin, ce qui en fait un jardin durable ».

Idéalement, c’est en été et à l’automne que vous pourrez l’épandre dans le jardin.

Plusieurs modèles de composteurs sont en vente en jardinerie et magasins de bricolage, sinon vous pouvez le fabriquer, simplement à partir de bois de palettes par exemple, selon différents concepts : thermocomposteur, éco-composteur, tambour, digesteur, bokashi, lombricomposteur…

Paillage : été comme hiver

Une des bases du jardinage écologique est de garder un sol toujours couvert pour le protéger (comme sur le modèle du sol des forêts).

Une première méthode consiste à planter des plantes couvre-sols adaptées à l’exposition et à la typologie du site.

Sinon, vous pouvez épandre au pied de vos plantes et de vos légumes de la paille, des copeaux ou des écorces végétales, de la sciure de bois, des tontes de gazon, du compost ou même du carton ou du papier journal voire de la toile de jute ou de coco.

Ainsi, l’été, le paillage évitera que l’eau ne s’évapore trop vite, diminuant donc la corvée d’arrosage, et empêchera aussi les adventices de pousser.

L’hiver, il protégera sol et racines des gelées et nourrira le sol.

Des outils indispensables

Rien de mieux pour chouchouter votre sol que d’avoir un contact réel avec lui, de l’observer et de le travailler en douceur. Vos fleurs et vos récoltes n’en seront que plus belles !

Parmi les outils indispensables du jardinier écolo : la bêche, la fourche-bêche, le transplantoir, le sécateur, la griffe de jardin, le râteau, la binette, la scie, la brouette, et pour votre confort, un protège-genoux. De nombreuses marques spécialisées comme Fiskars, Devaux, Revex, Gardena et Leborgne proposent aujourd’hui des outils ergonomiques qui facilitent grandement le travail au jardin.

Le saviez-vous ? Il est bon de favoriser les outils en cuivre, qui « ne perturbent pas les champs magnétiques et électriques du site et semblent favoriser les flux énergétiques.
Autres avantages : ils ne rouillent jamais et permettent même de lutter contre les limaces et escargots ! ».

A lire : Mon premier jardin biologique facilement, de Fiona Hopes, aux éditions Marabout, 5,95 €.

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter

Votre journal cette semaine